Rapport final d’évaluation








télécharger 0.91 Mb.
titreRapport final d’évaluation
page9/23
date de publication19.01.2018
taille0.91 Mb.
typeRapport
b.21-bal.com > comptabilité > Rapport
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   23

L'innovation des projets du pilier « Améliorer la capacité d'insertion professionnelle » (Thèmes A & B)


25 opérations, soit plus du tiers des opérations du « pool », relèvent de ce pilier (15 du thème A et 10 du thème B). Parmi ces 25 projets, seuls quatre, tous du thème B, sont des projets nationaux. Le groupe de travail a examiné 10 des 15 opérations du thème A et 7 des 10 opérations du thème B.

 Pour le thème A « Accès au marché de l'emploi »

L'examen des quinze projets a permis d'identifier quatre familles de projets :
1. Projets d'adaptation d'outils (VAE avec salariés en situation de travail, arbres de compétences via Internet…) : six projets.

2. Projets visant à l'élaboration de discours, d’argumentaires adaptés vis-à-vis de différents interlocuteurs ou à la sensibilisation à certains aspects de la thématique (mixité, intégration de publics particuliers…) : quatre projets ;

3. Projets de mutualisation d'outils pédagogiques et de suivi des publics cibles dans le parcours de formation : trois projets ;

4. Projets en faveur de l'accessibilité des services et de l'information en matière d'emploi : un projet est concerné ;





Familles

Projets

1

2

3

4

2001_AQU_11015 Sinapse

X










2001_BNR_10648 Rése@unance







X




2001_BRG_10955 Nouveaux acteurs de la mixité professionnelle dans les emplois techniques




X







2001_COR_11167 Full Emploi













2001_FRC_10479 Exigence







X




2001_FRC_10590 Integrans




X







2001_IDF_10409 PICASSO

X










2001_LGR_10399 Ipval.com

X










2001_MDP_10095 Insertion.emploi.net










X

2001_PCD_10335 Inserticanat




X







2001_PCH_10794 Diapason







X




2001_PCH_10895 Parcours femmes en Poitou-Charentes

X










2001_PDL_10503 Passerelle pour l'Emploi




X







2001_RAL_10964 E-Quator e-Quality in training organisations

X










2001_REU_11326 CAPH

X










NB : au moment du groupe de travail, les informations concernant le projet « Full Emploi » ne sont pas suffisantes pour se prononcer à son sujet
Les échanges du groupe de travail ont conduit à mettre en avant :


  • Cinq projets comme innovants et/ou à forte valeur ajoutée : PICASSO, Nouveaux acteurs de la mixité professionnelle dans les emplois techniques, Insertion emploi.net, Passerelle pour l'emploi et Sinapse, soit un tiers des projets initialement repérés ;

  • Deux projets pour leur dimension transnationale forte : Rese@unance et Sinapse ;

  • Trois projets pour leur fort degré de prise en compte du principe d'égalité des chances : Nouveaux acteurs de la mixité professionnelle…, Sinapse et Ipval.com

Parmi les 10 opérations examinées, deux relèvent plutôt de l'Objectif 3 : Ipval.com et Integrans. Les autres opérations n'ont pas été appréciées comme particulièrement innovantes ou significatives en terme de transnationalité et d'égalité des chances.

 Pour le thème B « Lutte contre le racisme et la xénophobie »

Trois familles de projets ont été distinguées :
1. Des projets de sensibilisation, formation des acteurs du Service Publique de l'Emploi (SPE), des intermédiaires (agence de travail par intérim) des entreprises, des organisations représentatives des salariés… Cette famille de projets représente à elle seule un peu plus de la moitié des projets repérés pour ce thème (6 projets sur 10) ;

2. Des projets d'adaptation d'outils, de dispositifs existants à des publics cibles particuliers (réfugiés, Tsiganes…). Deux projets sont concernés ;

3. Des projets favorisant une meilleure connaissance de publics particuliers, objet de discrimination (Chinois, Tsiganes). Egalement, deux projets.
On observe de façon transversale aux familles de projet :


  • La production d'outils, la mise en place de dispositifs d'observation et/ou suivi et/ou repérage de racisme et de xénophobie ;

  • « L'ouverture » d'entreprises privées (ADIA, ADECCO, artisans…) à cette problématique soit qu'elles abordent la question soit qu'elles prennent du recul sur leurs pratiques.







Familles

Projets

1

2

3

2001_NAT_10456 ESPERE

X







2001_NAT_10039 LATITUDE

X







2001_NAT_10568 Renforcement des pratiques syndicales

X







2001_NAT_10716 Contre les Discrimination, Pour l'Emploi (CODIPE)







X

2001_ALS_10639 Favoriser l'égal accès, le maintien et la promotion de l'emploi des personnes issues de l'immigration en Alsace

X







2001_IDF_10693 Chinois d'Europe et intégration







X

2001_LGR_10471 Insertion des gitans par la formation et le travail




X




2001_PAC_10463 SOLIMAR

X







2001_RAL_11139 LUCIDITE

X







2001_RAL_10818 Autonomisation et insertion des réfugiés (ACCELAIR)




X





Les échanges du groupe de travail ont conduit à mettre en avant :


  • Cinq projets comme innovants et/ou à forte valeur ajoutée : Lucidité, Latitude, Solimar, ESPERE et Chinois d'Europe soit la moitié des projets initialement repérés ;

  • Un projet pour sa dimension transnationale forte : Chinois d'Europe ;

  • Deux projets pour leur fort degré de prise en compte du principe d'égalité des chances : Chinois d'Europe et CODIPE.


Parmi les dix opérations, une semble relever plus de l'Objectif 3 : CODIPE. Trois projets ne présentent pas de caractère particulier significatif que ce soit pour l'innovation, la transnationalité ou l'égalité des chances entre les hommes et les femmes.
        • L'innovation des projets du pilier « Développer l'esprit d'entreprise » (Thèmes C & D)


Quatorze opérations et une Action 3 collective ont été examinées. Parmi ces opérations, la part des projets nationaux s'établit à 28%. Ces derniers relèvent tous du thème D hormis l'Action 3 collective qui s’inscrit dans le thème C.

 Pour le thème C « Création d'entreprises »

Le repérage des projets a conduit à l'identification de quatre projets régionaux et une Action 3 nationale. Dans ce thème, le nombre de projet n'est pas suffisant pour vraiment distinguer des familles de projets comme cela a pu être fait pour les projets des autres thèmes.


Projets

2001_GUA_10808 Initiat'elles

2001_LGR_11321 Initiatives de femmes – tourisme développement

2001_PCD_11138 Bureau virtuel du créateur d'entreprise

2001_RAL_11316 recherche action pour entreprendre autrement

2001_NAT_30154 Atout TPE


Les échanges du groupe de travail n'ont pas conduit à mettre en avant d'opération particulière pour leur caractère innovant. Néanmoins, deux opérations sont à signaler :


  • Pour la dimension transnationale forte : Initiatives de femmes/tourisme développement ;

  • Pour le degré de prise en compte du principe d'égalité des chances : Initiat'elles.


Pour le groupe de travail, deux opérations auraient pu s'inscrire dans d'autres dispositifs : Initiat'elles dans le cadre de l'Objectif 1 et Bureau virtuel du créateur dans l'Objectif 3 ou 2.
L'Action 3 collective « Atout TPE » apparaît comme une bonne pratique EQUAL illustrant bien la stratégie de mainstreaming.
Le projet Atout TPE est une Action 3 collective ayant pour vocation première d’assurer la diffusion du travail de capitalisation initié par le Réseau Thématique Nationale (RTN) du thème C.

Il est composé de 9 des 21 membres du RTN (5 au niveau national) et regroupe des partenaires qui ont conduit des projets sur le thème C et étant au cœur de la création d’entreprise : APCE (tête de liste), ANPE, Association pour le Droit à l’Initiative Economique (ADIE), GREP, Union régionale des SCOP Rhône-Alpes, etc. Ce partenariat a permis l’élaboration d’un projet d’envergure nationale mais composé d’activités déclinées localement. Ces activités sont ensuite généralisables sur l’ensemble du territoire, au plus près des bénéficiaires.

Le projet souhaite valoriser les actions innovantes, expérimentées et développées dans le cadre du programme EQUAL, d’accompagnement dans le projet de création d’entreprise de personnes rencontrant des difficultés. De manière générale, les actions menées concernent tous les porteurs de projet rencontrant des discriminations diverses, d’origines culturelles, économiques, géographiques, réglementaires ou sociales.

Il s’agit maintenant d’amplifier les actions en mettant à disposition des opérateurs qui le souhaitent les outils existants. Dans ces deux cas, l’action est engagée, et ce transfert d’expérience peut permettre de gagner du temps et d’obtenir des résultats probants. Il s'agit alors de mettre à disposition de tous les acteurs de la création d'entreprise, des outils de communication à destination des élus locaux et autres responsables du développement des territoires, visant à faire passer trois messages :

1. Le soutien à la création de TPE (micro entreprises, auto-emploi, etc.) constitue une voie d'insertion pour des personnes privées momentanément d'activité professionnelle et une source de richesse et de diversification des activités économiques des territoires.

2. Certaines collectivités locales ont développé des politiques et des dispositifs plus attractifs que d'autres pour favoriser la création, le développement et la cession des TPE dont peuvent s'inspirer les territoires moins avancés en la matière.

3. Dans le cadre d'EQUAL, certains opérateurs ont expérimentés des dispositifs innovants qui peuvent être développés sur les territoires.

Ainsi, entre le 15 novembre et le 15 décembre 2005, plus de 40 manifestations ont été organisées dans 13 régions. Pour chacun de ces évènements, vont être présentés le projet collectif, le contexte local mais aussi des témoignages de créateurs. Le but est d’engager la discussion avec les décideurs locaux et ainsi d’encourager la création d’entreprises, et donc développer l’appui aux créateurs.

En outre, les acteurs de cette Action 3 collective ont réalisé un DVD présentant le projet avec le témoignage de plusieurs créateurs d’entreprise et d’accompagnateurs. Une conférence de presse nationale a eu lieu fin octobre 2005.

Enfin, au début de l’année 2006, une grande manifestation nationale devrait avoir lieu afin de faire le bilan sur les 40 réunions qui se seront déroulées à la fin 2005.

 Pour le thème D « Economie sociale »

Le repérage des projets innovants a conduit à l'identification de onze projets dont quatre nationaux et sept régionaux (cinq régions). Sans avoir pu vraiment distinguer des familles d'actions dans lesquelles classer les opérations repérées, on observe de façon transversale :

  • La présence dans les PDD de collectivités territoriales, de structures coopératives et d'institutions agricoles ;

  • La territorialisation de dispositifs d'économie sociale ;

  • L'expérimentation et/ou l’adaptation d'outils et de méthodes de l'économie sociale au milieu rural.




Projets

2001_NAT_10706 s'Associer pour Valoriser l'Emploi et les Compétences (AVEC)

2001_NAT_10959 Animer l'Université Permanente Rurale des Echanges et des Savoirs (AUPRES)

2001_NAT_10727 Système d'Organisations Qualitatives Locales pour l'Emploi (SOQLE)

2001_NAT_30294 AUMIRA Cap Diffusion

2001_AUV_10573 Initiatives en milieu rural pour l'innovation sociale (IRIS)

2001_AUV_10344 T.H.E.S.E.S.

2001_BNR_10314 Territoires solidaires

2001_BNR_10555 Apprendre pour entreprendre ensemble

2001_BRG_11127 Coopération Partenariale pour l'Emploi Rural et l'Economie Solidaire (COOPERES)

2001_FRC-10556 Emploi Local et activités Nouvelles (ELAN)

2001_LGR_10400 Forum Loupiana

NB : L'information disponible n'a pas permis au groupe de travail de se prononcer sur deux opérations : « AUMIRA Cap diffusion » et « Territoires Solidaires ». Par ailleurs, il s'est interrogé sur la place du projet « Forum Loupiana » dans EQUAL.
Pour les huit autres opérations, les échanges ont conduit à mettre en avant :

  • Un projet pour son caractère innovant et/ou à forte valeur ajoutée : COOPERES ;

  • Deux projets pour leur dimension transnationale forte : COOPERES et Apprendre pour entreprendre ;

  • Un projet pour son fort degré de prise en compte de l'égalité des chances : COOPERES.
        • L'innovation dans le pilier « Encourager la capacité d'adaptabilité des entreprises et de leurs travailleurs » (Thèmes E & F)


22 opérations correspondent à ce pilier. Parmi ces opérations, la part des projets nationaux s'établit à 18%. Ces derniers relèvent tous du thème E.

 Pour le thème E « Formation tout au long de la vie »

Le repérage des projets a conduit à l'identification de onze projets dont quatre nationaux et sept régionaux (5 régions).
Quatre familles de projets peuvent être distinguées :
1. Approche globale de la gestion des âges (approche métier de la formation initiale à la gestion des impacts du vieillissement – dimension santé – passerelle vers d’autres fonctions/métiers dans la filière, APEC, etc.). Trois projets sont concernés ;

2. Elaboration d'argumentaires, sensibilisation d'acteurs, formation. Trois projets ;

3. Mutualisation de moyens (outils, dispositifs) et mise en réseau d'acteurs. Deux projets ;

4. Formation adaptée et veille de branche. Un projet.
On observe, de façon transversale à ces familles :


  • La préoccupation des entreprises de répondre au défi du vieillissement de la population active associée à celle de la conservation des savoir-faire et compétences ;

  • L'affirmation de la Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) comme moyen d'ouverture des perspectives et de remobilisation des travailleurs vieillissants peu ou pas qualifiés.







Familles

Projets

1

2

3

4

2001_NAT_10820 Développement et valorisation des métiers de la maîtrise du bien vieillir

X










2001_NAT_11006 Equality













2001_NAT_10697 Centaurus

X










2001_NAT_10381 Age et travail dans le BTP







X




2001_AQU_10416 SOPHIA

X










2001_BNR_10876 Faire de l'Age et de l'expérience professionnelle de vrais atouts pour l'emploi













2001_NPC_10505 Atout’Âge




X







2001_NPC_10159 Région mobilisée contre l'illettrisme (REMO)







X




2001_PAC_11296 Compétence Quinqua




X







2001_PAC_11309 Provence logistique










X

2001_PCH_10839 Atout’âge – Life Long Resources




X







NB : Pour 2 opérations, le groupe de travail a estimé que l'information ne permettait pas de se prononcer sur leur caractère innovant : Provence logistique et Développement et valorisation des métiers du bien vieillir. Parmi les 9 opérations restantes, une relève plus de l'Objectif 3 : « Faire de l'âge et de l'expérience professionnelle… ».
Le groupe de travail s'est prononcé in fine sur huit opérations et l'a conduit à mettre en avant :

  • Trois projets comme innovants et/ou à forte valeur ajoutée : CENTAURUS, Atout Age et SOPHIA soit un peu plus d’un quart des projets initialement repérés ;

  • Deux projets pour leur dimension transnationale forte : Atout Age et SOPHIA ;

  • Un projet pour son fort degré de prise en compte du principe d'égalité des chances : REMO.


Les autres ne présentent pas de caractère particulier significatif que ce soit pour l'innovation, la transnationalité ou l'égalité des chances.

 Thème F « Adaptation des entreprises et des salariés »

Onze projets tous régionaux (9 régions) ont été repérés, ils relèvent de 4 familles d'actions :
1. Amélioration des compétences, valorisation des savoir-faire autour des métiers d'art et de la culture (4 projets) ;

2. Mutualisation de moyens, mise en réseau d'acteurs (3 projets) ;

3. Elaboration d'argumentaires, sensibilisation, formation (2 projets) ;

4. Adaptation d'outils, de dispositif (2 projets).
Un des deux projets de la famille d'actions « Adaptation des outils, des méthodes » concerne l'insertion d'un dispositif de formation au cœur de l'entreprise grâce au TIC (PragmaTIC). Ce projet est emblématique d'une préoccupation qui piste de réflexion, d'action qui émerge dans certains des projets du thème E et F : l'entreprise espace de formation. Il faut noter dans ce thème et parmi ces actions l'apparition des entrées agriculture et patrimoine/culture.





Familles

Projets

1

2

3

4

2001_ALS_10701 Qualif. Intérim










X

2001_BNR_10578 Renforcement du tissu socioculturel local par le redéploiement de savoir-faire

X










2001_BNR_10672 Les savoir-faire traditionnels dans les métiers du bâtiment




X







2001_BRE_10954 Patrim'eau




X







2001_BRG_10667 Métiers d'Art, métiers rares, métiers d'avenir (MARTA)

X










2001_IDF_10551 Patrimoine ancien, acteurs nouveaux







X




2001_LOR_11113 Tsigane et culture

X










2001_NPC_10571 PragmaTIC










X

2001_PCH_10690 Agri réseaux




X







2001_RAL_10026 ITInéraire Vers l'Emploi Rural (ITIVER)







X




2001_RAL_10789 Risque d'exclusion des agriculteurs isolés et construction de nouvelles formations

X











Parmi les onze opérations examinées, trois relèvent, selon le groupe de travail, plutôt de l'Objectif 3 ou d'autres programmes : MARTA, Patrim'eau et Risque d'exclusion des agriculteurs isolés et construction de nouvelles formations
Sur les huit autres opérations sur lesquelles le groupe de travail s'est prononcé, il a été mis en avant :

  • Quatre projets comme innovants et/ou à forte valeur ajoutée : PRAGMATIC, Tsiganes et culture, Qualif’Intérim et ITIVER soit un peu plus d’un tiers des projets initialement repérés ;

  • Un projet pour sa dimension transnationale forte : PRAGMATIC ;

  • Un projet pour son fort degré de prise en compte du principe d'égalité des chances : Renforcement du tissu socioculturel par le redéploiement de savoir-faire.

Les autres ne présentent pas de caractère particulier significatif que ce soit pour l'innovation, la transnationalité ou l'égalité des chances.
        • L'innovation dans le pilier « Concilier les temps de vie » (Thème G)


Dix opérations examinées correspondent à ce pilier. Parmi ces dix opérations, la part des projets nationaux s'établit à 40%. Ces opérations relèvent principalement de deux familles d'action :
1. Adaptation d'outils, de méthodes, de pratiques : six projets.

2. Sensibilisation, formation, information : quatre projets ;

Projets

1

2

2001_NAT_10433 Coordination des temps de vie sur les territoires

X




2001_NAT_10609 Equilibre




X

2001_NAT_10674 CITYTAC-TAC-TIC




X

2001_NAT_10743 GEPETTO

X




2001_BRE_10587 Rennes, égalité des chances

X




2001_BRE_Développement des conditions favorables aux femmes dans le Finistère

X




2001_BRG_10705 PACTEM




X

2001_IDF_10965 Timetis




X

2001_MDP_10089 FELICIE

X




2001_RAL_10554 Articuler les temps de vie pour développer les compétences

X




NB : au moment du groupe de travail, les informations concernant le projet "PACTEM" ne sont pas suffisantes pour se prononcer à son sujet.
Le groupe de travail a été conduit à mettre en avant :


  • Quatre projets comme innovants et/ou à forte valeur ajoutée : Equilibre, Rennes, égalité des temps ; Développement des conditions favorables aux femmes dans le Finistère et GEPETTO soit 40% des projets initialement repérés. A ces quatre opérations, il faut en rajouter deux autres : Articuler les temps pour développer les compétences et FELICIE, porteuses potentielles d'innovation sous réserve de préciser certains aspects. La confirmation de leur caractère innovant porterait à 60% la part des projets innovants dans le « pool » d'opérations repérées dans ce thème ;

  • Trois projets pour leur dimension transnationale forte : Articuler les temps pour développer les compétences ; Rennes, égalité des chances et FELICIE ;

  • Quatre projets pour leur fort degré de prise en compte du principe d'égalité des chances : EQUILIBRE ; Rennes, égalité des temps ; Développement des conditions favorables aux femmes dans le Finistère et FELICIE.
        • De l'innovation, l'égalité des chances entre les hommes et les femmes et la transnationalité dans le PIC EQUAL


A partir de l'examen des opérations constituant le « pool » d'opérations potentiellement innovantes pour les quatre piliers, le groupe de réflexion et d'échange a identifié 24 opérations innovantes.
Au regard du nombre d'opérations du 1erappel à projets en Action 2 cela représente un peu moins de 11% des opérations.
Par ailleurs, de l'examen de l'ensemble de ces opérations par le groupe d'échanges et de réflexion, il ressort que :


  • 12 opérations sont innovantes ;

  • 5 opérations10 sont innovantes et présentent une dimension transnationale forte ainsi qu'un un fort degré d'intégration/prise en compte du principe d'égalité des chances ;

  • 4 opérations sont innovantes et présentent une dimension transnationale forte ;

  • 3 opérations sont innovantes et présentent un fort degré d'intégration/prise en compte du principe d'égalité des chances ;

  • 5 opérations présentent un fort degré de prise en compte du principe d'égalité des chances sans pour autant être innovantes ;

  • 3 opérations sont porteuses d'une forte dimension transnationale sans pour autant être innovantes.


Il faut également noter que le groupe de réflexion et d'échange à estimer que dix des opérations présentées relevaient plutôt d'autres programmes que d'EQUAL.
Au-delà de ces données brutes, ces échanges permettent de compléter les conclusions par de nouveaux éléments, d'en confirmer certaines et d'en préciser d'autres. Ainsi :

L'innovation n'est pas systématiquement associée ni à une dimension transnationale forte ni à un fort degré de prise en compte du principe d'égalité des chances ;

 Pour ce 1er appel à projets, la territorialisation des projets est surtout associée aux thèmes C « Création d'entreprises » et D « Economie sociale ».

Dans ces thèmes, pour lesquels le PIC EQUAL a, semble t-il, produit moins d'innovations que pour d'autres, on retrouve la valeur ajoutée propre à la mise en réseau et au partenariat d'acteurs à l'échelle de bassin de vie, d'emploi et/ou de territoires de projet qui n'est pas propre à EQUAL. Elle ne constitue pas plus que la transnationalité ou la mise en œuvre du principe d'égalité des chances la garantie de la production d'innovations. Néanmoins, elle est facteur d'intégration des principes de partenariats diversifiés et de mise en réseau dont le management de projet a montré tout l'intérêt : une condition nécessaire mais pas suffisante au moins pour certains thèmes.

L'innovation constatée est variée et les types d'innovation observée sont transversaux à tous les thèmes

L'innovation de démarche. Ce type d'innovation a pris plusieurs formes avec notamment :

  • Innovation par la sensibilisation, formation d'acteurs habituellement peu « engagés/en première ligne sur les sujets » : PME, entreprises ou encore élus et/ou l'approche globale des acteurs (publics ciblé, interlocuteur…). Plusieurs des opérations qualifiées d'innovantes par le groupe de travail ont conduit à sensibiliser/former toute une série d'acteurs : travailleurs sociaux, agents et responsables de SPE, directeurs de ressources humaines, chefs d'entreprises ou gérants, salariés et leurs représentants, bénéficiaires finaux pour faire évoluer les représentations et les attitudes vis à vis des publics discriminés (personnes handicapées, réfugiés, immigrés, communautés…).

On peut citer à titre d'illustration :

Thème A : « Nouveaux acteurs de la mixité professionnelle dans les emplois techniques » et « Passerelle pour l'emploi »

Thème B : « ESPERE », « LATITUDE », « Solimar » et « Lucidité »

Thème E : « Atout'Age »

Thème F : « ITIVER »

Thème G : « Equilibre »

  • Le passage d'une approche cloisonnée à une approche globale de la personne ou d'un public par exemple pour traiter les questions :

    • Des travailleurs âgés (deuxième partie de carrière) et la croiser avec les questions de santé (Centaurus et SOPHIA – Thème E)

    • Des femmes quelles soient employées ou cadres (Rennes, égalité des temps – Thème G),

    • Ou encore des communautés en allant au delà de leur organisation sociale et en s'adressant aux hommes comme aux femmes par le biais d'approches intégrant fortement la dimension culturelle (Thème B « Chinois d'Europe » - Thème F « Tsiganes et culture »)

  • Maillage territorial, mise en réseau des accompagnateurs et culture professionnelle partagée pour assurer une accessibilité aux services et à l'information des publics en difficulté et/ou isolés (Insertion emploi.net - Thème A)

  • La recherche d'une meilleure connaissance de publics cibles particuliers pour adapter les modes d'intervention et identifier les types de réponses à apporter (Chinois d'Europe - Thème B)

  • L'amélioration des compétences et la valorisation de savoir-faire culturels qui ne sont généralement pas pris en compte dans l'approche de publics marginalisés (Tsigane et culture – Thème F)

  • L’innovation par l'adaptation ou la création de solutions, de dispositifs et d'outils. Ces innovations portent, par exemple, sur des aspects aussi variés que l'adaptation des temps de travail, l'articulation des temps de travail et de formation, la mise en œuvre de plannings autogérés, la création d'un « progiciel » tableaux de bord multimédia ou encore l'intégration de la formation dans l'entreprise, etc.

Cette forme d'innovation se retrouve dans la plupart des thèmes : Thème A « Sinapse », « PICASSO » - Thème E « CENTAURUS » et « SOPHIA » - Thème F « PragmaTIC » et « Qualif’intérim »

  • L’innovation par la production de méthodes issues de l'expérimentation (GEPETTO du thème G « Articuler les temps de vie ») ou de la capitalisation collective (« Atout TPE », Action 3 collective du thème C). Ces deux projets sont emblématiques de l'esprit du PIC EQUAL.

  • « GEPETTO » met en valeur la dimension expérimentale du PIC. Sur la base d'une mise en œuvre multi-sites, le projet débouche, après capitalisation et synthèse, sur l'élaboration d'une méthodologie et d'outils support de son transfert.

D'autres projets ont eu cette dimension multi-sites, a priori intéressante dans le cadre d'une démarche expérimentale, mais avec des expérimentations différentes d'un site à l'autre et sans que le groupe de travail ait pu discerner la consolidation d'une méthode, d'un référentiel au terme du projet. (Cf. description du projet page 70)

  • « Atout TPE » (Cf. description du projet page 32).

Le PIC a produit d'autant plus d'innovation qu'il abordait des thèmes peu ou pas traités jusque-là (thèmes B, F et G). La production d'innovation est beaucoup moins évidente dans des thèmes où il existait des antécédents significatifs (thème C et D par exemple) ;

Les PDD nationaux sont bien positionnés pour porter et diffuser les résultats d'expériences multi-sites permettant l'élaboration de référentiels nationaux et/ou d'une méthodologie consolidée…

La transnationalité présente d'autant plus de valeur ajoutée qu'elle est partie intégrante de l'opération, qu'elle se traduit par des échanges de bénéficiaires et/ou qu'elle débouche sur la production d'outils, de produits communs.

Remarques :

1) A l'issue de l'examen des opérations de certains thèmes, le groupe de travail pointe l'importance de la temporalité dans l'appréciation qu'il a été amené à porter sur les opérations. En effet, si certains aspects des opérations pouvaient paraître innovants en 2001, ils se sont « banalisés » en 2005.

2) Au travers de l'examen des opérations des différents thèmes, le groupe de réflexion a noté également à plusieurs reprises l'accumulation/multiplication de produits proches voire redondants : logiciels de suivi de parcours, fiches métiers, argumentaires vis-à-vis d'un type d'acteur donné etc.
Concernant l'innovation, les différents éléments tirés des groupes de travail permettent également de confirmer certaines des conclusions de l'évaluation à mi-parcours comme de l'évaluation finale concernant le 1erappel à projets :


  • Le dispositif de sélection des PDD du 1erappel à projet a été perméable à plusieurs projets qui auraient pu s'inscrire dans d'autres programmes ou procédures ;

  • L'importance du mainstreaming est confirmée avec, en particulier, deux enjeux : d'une part, repérer les innovations ou les démarches amenant une forte valeur ajoutée et, d'autre part, élaborer des synthèses, consolider des méthodologies à partir d'expériences ayant débouché sur des produits proches et/ou complémentaires.


Le PIC EQUAL a produit de l'innovation de démarche, de méthode et d'adaptation ou création de dispositif, d'outils, …
L'innovation émerge de façon plus évidente, visible des thèmes dans lesquels la France était jusque-là peu engagée.
L'innovation n'est pas systématiquement liée à la prise en compte du principe d'égalité des chances, en dehors de la majorité des PDD du thème G qui prennent mieux en compte ce principe, de par la thématique abordée.
Elle n'est pas non plus automatiquement associée au PCT et à la transnationalité.
1   ...   5   6   7   8   9   10   11   12   ...   23

similaire:

Rapport final d’évaluation iconRapport final

Rapport final d’évaluation iconRapport final

Rapport final d’évaluation iconRapport final

Rapport final d’évaluation iconRapport final

Rapport final d’évaluation iconRapport final

Rapport final d’évaluation iconRapport final d’execution

Rapport final d’évaluation iconRapport final du projet a 4 (1996-1999)

Rapport final d’évaluation iconRapport final sur l’expérience acquise au niveau national

Rapport final d’évaluation iconRapport du Comité d’ Evaluation Externe

Rapport final d’évaluation iconRapport final oecd org/pdf/M00025000/M00025632. pdf Juillet 2001...
«Synthèse des questions liées à la façon dont les adultes apprennent pédagogie et motivations»








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com