Définition








télécharger 15.64 Kb.
titreDéfinition
date de publication19.01.2018
taille15.64 Kb.
typeDocumentos
b.21-bal.com > comptabilité > Documentos
Amiante

  1. Définition : Amiante ou asbeste : fibres minérales naturelles (silicates).02 groupes minéralogiques :

  • Serpentines= Chrysotile (amiante blanc) : Fibres courbées et particulièrement fines, D° entre 0.02 et 0.03 micro mètre.

  • Amphiboles : Fibres: droites, plus rigides et plus grosses / chrysotile (D° : 3 à 10 x plus grand) [Crocidolite, Amosite, Trémolite, Actinolite, Anthophyllite

  1. Propriétés de l’amiante :

  • Ininflammabilité (incombustibilité)

  • Faible conductivité thermique et électrique (excellent isolant)

  • Résistance aux substances chimiques agressives (inertie chimique) : toutes les formes d’amiante sont résistantes aux bases fortes, acides (amphiboles résistants)

  • Imputrescibilité (résistance aux micro-organismes)

  • Excellentes performances à la friction sans beaucoup d’usure àaptitude textile.

  • Résistance mécanique (grande résistance à la traction, même à haute T°)

  1. Usages :

  • Industrie du textile, tissé ou tressé pour l'isolation thermique

  • Industrie de l’automobile,

  • Industrie des constructions navales.

  • Industrie de la construction bâtiment: mélangé à du ciment

  1. Sources d’exposition:

  • Professionnelle :

  • Extraction et manipulation de roches amentifères (broyage, concassage,…)

  • Soudure à l’aide d’électrodes contenant de l’asbeste.

  • Industries: industrie de la construction+++

  • Para-professionnelle et domestique: Certains talcs contiennent de l’amiante (asbestine). Certains pdts ménagers.

  • Environnementale : Pollution naturelle (site géologique) .industrielle (mine d’amiante, usine de transformation).

Pollution de l’eau potable.

  1. Cinétique des fibres :

  • Pénétration : inhalation

  • Dépôt dans l’arbre bronchique f(granulométrie).

  • Stockage : Parenchyme pulm +++, plèvre, ganglions lymph et reins.Les alvéoles constituent plutôt un lieu de transit que de rétention.

  • Migration :

    • Vers plèvre + Gong lymph → mécanismes directs ; systémiques ou lymphatiques

    • Vers les reins → transport passif par le sang s/f de particules libres ou phagocytés.



  • Biopersistance :

    • les fibres les plus courtes (ex : chrysotile après clivage) se retrouvent dans la plèvre,

    • les plus longues dans le parenchyme pulmonaire.

  • Calcification :

    • Cristaux de phosphate de calcium.

    • Cristaux d’oxalate de calcium hydrate.

  • Elimination : plus rapide →fibres plus fines et fragiles

    • T ½ = 100 – 1000 j

    • Jamais totale + très lente

    • Le chrysotile passe la barrière placentaire et apparaît dans le foie et le poumon du fœtus.

  1. Mécanismes d’action toxique :

  • Impact direct : en rapport avec les caractéristiques physico-chimiques.

    • Effet mécanique : adsorption :

  • Chrysotile → protéines, l’ADN Mutations chromosomiques+++/Transformations morphologiques des cellules.

  • Impact Indirect : Dû à la réaction de l’organisme /présence de la fibre

  1. Phagocytose/ le macrophage alvéolaire et dissolution : 

  • Le chrysotile + phagolysosomes (pH 4.5) à solubilisation de son Mg àfragmentation du chrysotile en microfibrilles courtes, plus facilement épurées.

  • Les amphiboles : insolubles en 1/2 acide, s’engainent d’un revêtement protidique riche en fer formant des corps asbestosiques.

Conséquences :

  • Production d’EROS: du à la présence de Fe ds certains types d’amiante + O2°-)et OH° libérés/macrophageR° Fenton

  • Processus inflammatoire

  1. Translocation :

  • Migration à partir des alvéoles vers d’autres compartiments (ganglions lymphatiques, cavité pleurale, tube digestif et péritoine)Processus inflammatoire.

  1. Pathologies liées à l’amiante :

  1. L’Asbestose:

  • fibrose interstitielle diffuse et progressive qui s'étend des régions péribronchiolaires vers les espaces sous pleuraux.

  • L'affection apparaît en général 10 à 20 ans après le début de l'exposition ;

  • Initialement asymptomatique; ∑mes no spécifiques: dyspnée progressive, toux

  • Les signes radiologiques peuvent être très en retard par rapport à la clinique(images de fibrose pulmonaire à mailles serrées).

  • La principale complication est l'insuffisance cardiaque droite secondaire à l'insuffisance respiratoire chronique.



  1. Atteintes pleurales :

  • Souvent totalement asymptomatiques et de découverte radiologique (radiographie ou tomodensitométrie).

  • Souvent calcifiées, bilatérales et sans adhérence.

  • Plus de 15 ans après la première exposition à l'amiante.

  • Peuvent accompagner la fibrose ou exister seules

Cancers : CIRC Gpe 01 :

  • Cancer bronchopulmonaires : Tps de latence =20 ans.

    • Aucune distinction aux autres cancers bronchopulmonaire.

    • Synergie tabac/amiante ds le dvpt du cancer BP.

  • Mésothélium : Tps de latence: de l'ordre de 30 à 40 ans, voire plus.

  • Tumeur maligne des surfaces mésothéliales : plèvre+++

  1. Diagnostic :

  • Anamnèse. Examen clinique. Imagerie thoracique. Epreuves fonctionnelles respiratoires (EFR).Examens anatomo-pathologiques (biopsies).Techniques endoscopiques (endoscopie bronchique et pleuroscopie).

  • Biométrologie (marqueurs d’exposition) :

    • Comptage des corps asbestosiques ;

    • Comptage et identification des fibres d’amiante.

  • Ces analyses sont pratiquées sur 3 milieux biologiques : l’expectoration, le liquide de lavage broncho-alvéolaire et le parenchyme pulmonaire.

  1. Analyse :

  1. Prélèvements : Air, ½ biologique, Matériaux (plaques, feuilles, ciment, textile…).

  2. Mesure :

    • Ne sont comptées que les fibres présentant :

      • un diamètre < 3µ

      • une longueur ≥ 5µ

      • un rapport longueur / diamètre > 3

    • Expression des résultats en fibres par unité de volume (f /ml(cm3 ; air) ou f /l).

    • Niveaux d’expo professionnelle : MO à contraste de phase. Exprimés en f/cm3 d’air.

  • Techniques

    • Niveaux d’expo professionnelle : MO à contraste de phase.

    • Atmo des immeubles bâtis + environnement : ME à transmission.

    • Recherche sur matériaux : MO à lumière polarisée.

  1. Prévention

  • Valeurs limites d’exposition :

  • Activités de fabrication + transformation : dans l’air ≤ 0.1 f / cm 3 sur 8 h de travail.

  • Activités de confinement + retrait + maintenance : dans l’air ≤ 0.1 f / cm 3 sur 1h de travail.

  • Population générale : 0.1 - 1 f/l

  • VME fixé en Algérie : 0,1 F/l


similaire:

Définition iconI. definition generalites

Définition iconDéfinition Physiopathologie

Définition iconDefinition de la depression

Définition iconI. Définition du vivant

Définition iconDéfinition de l’aire géographique

Définition iconLes gales definition

Définition iconI – DÉfinition des virus

Définition iconLes ictères I définition

Définition iconDefinition d’un etat de choc

Définition iconCours 1 Autour d’une définition








Tous droits réservés. Copyright © 2016
contacts
b.21-bal.com